• web

Un après midi lancers à Montereau



La saison printanière sur piste est bien lancée depuis hier sur nos aires de ...lancers.


Pendant plusieurs années simultanément à la course de l’heure, le club organisait un challenge lancers réservé au Cadets, cadettes et catégories supérieures, le succès avait été moindre avec seulement la présence de 12 et 7 athlètes en 2017 et 2018.


Epreuves prévues récemment au calendrier, le meeting a rassemblé 7 clubs, 30 athlètes pour 42 performances enregistrées...ce qui est un bon rassemblement pour ces spécialités.


Des invités de marques... 6 clubs Seine et Marnais et une athlète de ASPTT Lille métropole, l’un des plus grands clubs français réputé pour ces lanceurs de Javelot entrainé par Serge Leroy membre incontournable de l’équipe de France dans les années 70 et 80. Mais c’est une lanceuse de disque que l’on a pu apprécier hier, Margot Veron encore junior, qui a porté il y 15 jours son record personnel à 41m25 à Eu en Seine Maritime...3e des championnats de sa catégorie l’an passé et 39m93 à Montereau.


Tristan Paul (ASC Chelles)... 53 ans – triple champion de France en titre du lancer de marteau, 58m80 en 2020 ce qui en fait le 3e lanceur de tous les temps chez les M 50, devant Guy Husson. Les connaisseurs apprécieront. Pour l’anecdote il avait été battu d’un point au championnat de France de pentalancers l’an passé, soit l’équivalent de 2/1000 de secondes sur un 100m – Tristan accompagné d’Hugues Taboureau 3e au marteau à Albi chez les 60 ans, excellent spécialiste du disque 40m80 l’an passé au 1kg. Chelles terre de lanceurs. Si l’on devait faire la liste des athlètes récompensés au niveau national depuis les années 60, la page serait remplie, toutes catégories confondues.


Cynthia Louis le retour... Elle a fait la une de nos meilleurs résultats depuis qu’elle est toute petite, Née en 1996, elle prenait sa 1ere licence sous nos couleurs en 2004, Championne de France de saut en hauteur cadette.. Fred son entraineur nous a fait vivre tout ses déplacements nationaux, ses podiums et places d’honneur. Ses records personnels en lancer datent de son époque glorieuse 42m 60 au javelot en 2018 et 39m10 au disque en 2016. Hier elle a lancé le javelot à 41m03, sa 5e performance absolue.... et le disque, au-delà de la ligne des 40m, à 40m47 remarquable jet. Record personnel. qui n’est pas le record du club...mais pour combien de temps (voir le chapitre suivant). Après une petite pause, Cynthia est partie pour une 3e carrière d’athlète, sa motivation ses performances exceptionnelles d’hier, la relance complètement vers de nouvelles aventures.


Agnès Camps Bonnet, un autre retour... Agnès était déjà au CS Montereau en 1975. Depuis 47 ans, elle n’a cessé de continuer à jouer à l’athlétisme, courant, sautant...et lançant...et loin. Savez vous que son record personnel est de 41m14 au disque en 1983, le 28 mai à Combs la Ville. Pendant une vingtaine d’années elle a porté les couleurs du CS Provins, avant de revenir l’an dernier à son club d’origine. Passée dans la catégorie des F 60 en juillet dernier, elle marque son empreinte avec des titres nationaux et records de France. Le 80m haies à Albi, la hauteur à Metz, le 60m haies à Eaubonne et le pentathlon à Metz également ces dernières mois. A ma connaissance, un cas unique en France sur piste. Hier elle à lancé le disque à 25m50, meilleure performance française F 60 de ce début d’année 2022. Pour le javelot, pas vraiment son point fort, mais à 1 m seulement de la meilleure française pour l’instant.


La relève avec nos jeunes... Elles s’appellent Najah, Lucie, Sascha, Vanessa, Ivana, ils s’appellent Louis, Victor, Allan, ou Mohamed l’homme qui veut toujours sortir devant, heureusement freiné par la bonté de nos officiels. La quasi-totalité de notre effectif découvrait un athlé toutes catégories ou se sont mélangés des athlètes de 12 à 72 ans. Tous ne faisant qu’un seul club, 9 jeunes, 1 senior femme en pleine forme et 2 anciens pour l’exemple. Le club a montré ses différentes facettes.


Les officiels – Que serait une compétition sans officiel. Dans une période ou l’on voit de plus en plus d’épreuves, sans organisateur, ou annulées au dernier moment faute d’officiels suffisants.

Pour une bonne réunion complète, il en faut une quarantaine et l’on retrouve souvent les mêmes tous les week-end.

En 1988 Jean François avait été le premier Master monterelais a remporté un titre de champion d’ile de France, impérial au pentathlon. Depuis ces 30 dernières années, les couleurs de Montereau ont souvent brillé. Prévu le 24 avril ces championnats très attendus sont annulés, un espoir reporté au 14 mai, entre les 2 tours d’interclubs. On n'y croit pas beaucoup.


15 monterelais ont officiés hier, les anciens, habitués à orchestrer et aussi des nouveaux qui après quelques consignes simples ont permis à la manifestation de se dérouler sans problème. Un grand MERCI, Il a fallu aussi l’oeil expérimenté de Fred à la réception du javelot, l’ordinateur de Rémy pour enregistrer les résultats dans Logica, le logiciel de la fédé.


Merci à notre président Daniel Sigonneau pour avoir tout mis en œuvre pour que cette compétition officielle soit une compétition officielle.


La conclusion : Cette compétition a été une réussite, des parents étaient présents. Après les

intempéries des dernières journées, le soleil a fait son apparition et monsieur le maire de Montereau également intéressé par les jets plus ou moins lointains des lanceurs.


Peut – on faire MIEUX – OUI...le fera-t-on ? NON – la piste n’est pas comparable à la course Hors stade. Avec 100, 500 ou 1000 participants au départ, on sait que l’épreuve va durer 30 mn à 1h20mn pour les moins rapides.

Dans les concours, difficile de dépasser les 15 à 18 athlètes par épreuve. Hier, nous étions 17 au javelot – 14 au disque et au 11 marteau. 25 concurrents à 30 concurrents accueillis par épreuve est très envisageable, mais cela nécessiterait 2 concours par discipline. Pas de soucis pour le javelot, mais voilà nous ne disposons que d’une seule aire de lancer. Pour le disque et le marteau, 4 concours prendraient 5 heures au lieu des 2h30 d'hier.

Restons donc dans la simplicité et la convivialité et partageons ces quelques heures qui ont été appréciées par les concurrents.


Rendez-vous, peut être en 2023, pour lancer la saison printanière.

11 vues